Psychiatrie

  • Docteur Bérénice Gardel
  • Chef de service

Informations pratiques

Les hospitalisations se situent au 2e étage, secteur jaune du bâtiment Justin Godart. Le service dispose de 14 lits d’hospitalisation en chambre simple (sans supplément). Le premier critère d’admission dans le service est le libre consentement à une hospitalisation. Les psychiatres prennent en charge les adultes et adolescents à partir de 16 ans. Des visites libres par les proches sont possibles entre 13 h et 21 h.

Prendre rendez-vous

En cas d’urgences psychiatriques, rendez-vous directement aux urgences de l’hôpital. Vous serez évalué par un psychiatre. Pour toute demande d’hospitalisation directe, vous devez passer par votre médecin généraliste ou votre psychiatre, qui prendra contact avec le service de psychiatrie de l’Hôpital Foch. A noter que nos psychiatres n’assurent pas de consultations de suivi.

Psychiatrie

La psy­chi­a­trie est une spé­cial­ité médi­cale dont l’objet est la prise en charge des mal­adies men­tales.

Notre ser­vice de psy­chi­a­trie a la par­tic­u­lar­ité d’être non sec­torisé (pou­vant donc recevoir des patients quelle que soit leur adresse) et au sein d’un hôpi­tal général, il prend en charge des patients présen­tant des trou­bles psy­chi­a­triques aigus, le plus sou­vent de type dépres­sif, unique­ment avec le con­sen­te­ment du patient et sans trou­ble du com­porte­ment majeur. Les patients y sont accueil­lis par une équipe qui est à l’écoute des besoins de chaque patient.

Out­re l’accompagnement des patients hos­pi­tal­isés dans le ser­vice, nos psy­chi­a­tres tra­vail­lent en col­lab­o­ra­tion avec tous les spé­cial­istes de l’hôpital, don­nant des avis aus­si bien aux urgences que dans les autres ser­vices médi­co-chirur­gi­caux.

Interview

Dr Bérénice Gardel, chef de service.

Comment votre service fonctionne-t-il au quotidien ?

Dr Bérénice Gardel : Tout d’abord, nous prenons en charge nos 14 patients hospitalisés dans le service. Nos infirmières effectuent des entretiens réguliers avec eux, pour une prise en charge humaine et bienveillante.
Entre 9 heures et 18 heures, du lundi au vendredi, ainsi que le samedi matin, nous évaluons également aux urgences, tous les patients nécessitant un avis psychiatrique. Nous orientons ensuite le patient vers une prise en charge hospitalière ou ambulatoire selon son état. Par ailleurs, une part de notre activité étant transversale, nous répondons aux demandes d’avis de tous les services de l’Hôpital. Nous travaillons aussi en collaboration avec le service d’addictologie, pour des prises en charge de patients présentant une comorbidité psychiatrique et addictologique.
Nous assurons également des consultations spécialisées pour les troubles de l’identité de genre. Enfin, nous avons mis en place une convention avec le secteur psychiatrique de Suresnes-Puteaux, avec lequel nous travaillons en étroite collaboration.

Quelle est la philosophie de votre service ?

Dr Bérénice Gardel : Notre petite unité apporte un cadre rassurant, contenant et chaleureux très apprécié par les patients qui y séjournent, évitant ainsi des hospitalisations dites « sectorisées ».
Nous respectons la liberté de circuler dans l’hôpital selon l’état psychique du patient et acceptons qu’il apporte ce dont il a besoin pour se sentir bien, dans la limite des règles du service. Nous autorisons également les visites des familles, que nous rencontrons si nécessaire. Nous cherchons avant tout à nous adapter à chaque patient, dans le but d’un rétablissement rapide.

Quelles sont les perspectives de votre service ?

Dr Bérénice Gardel : Notre service est également orienté vers les personnes en situation de crise suicidaire. La suicidologie représentant une priorité ministérielle au sein de Ma santé 2022, nous souhaitons renforcer la prise en charge des patients dits « suicidants » en développant notre pôle d’expertise dans ce domaine.
Nous travaillons également sur la déstigmatisation de notre spécialité, une autre priorité ministérielle, afin de rendre les termes « troubles mentaux, maladie psychiatrique, service de psychiatrie… » moins « tabou », avec l’objectif de permettre aux patients et à leur entourage de sortir de leur isolement et de pouvoir partager leurs souffrances.

Équipe médicale

Rechercher
Generic filters
Exact matches only
Accès rapide
Retour haut de page